Savoir-apprendre

C’est quoi le slow learning ?

Partage
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Le message prédominant de notre époque semble être qu’il faut faire toujours plus, toujours plus vite. C’est la tyrannie de la croissance. S’il n’y a pas augmentation constante, il n’y a pas de progression. Comme si on allait stagner si on ne produit pas mieux et plus que l’année précédente. Alors si le rythme effréné de notre monde moderne te pèse, pourquoi ne pas faire un tour du côté du mouvement slow et du slow learning ?

Tu as probablement entendu parler du mouvement slow : le slow food, le slow fashion, le tourisme slow, … C’est une tendance née en réaction contre le rythme de plus en plus empressé de notre société :

  • Une communication instantanée par mail et réseaux sociaux,
  • Des réponses souvent attendues immédiatement,
  • On attend de nous d’être joignables même en dehors des heures de bureau et pendant les vacances,
  • Beaucoup de pratiques peu respectueuses de l’environnement et du bien-être humain et animal.

Le slow learning, c’est donc une manière plus zen d’aborder l’apprentissage d’une langue étrangère. Tu prends le temps de te connaître et de découvrir ce que tu as réellement besoin d’apprendre.

Malheureusement, le slow learning est moins bien connoté que le slow food ou le slow fashion. Si tu fais une recherche sur Google, tu vois des suggestions comme « la lenteur est-elle une maladie », « difficulté d’apprentissage » ou « rythme cognitif lent ». L’intelligence continue d’être associée à la rapidité, et la lenteur au manque d’intelligence. A toi et moi, donc, de changer la tendance 😉

POURQUOI ADOPTER LE SLOW LEARNING ?

Comme le stress et l’anxiété nous empêchent d’apprendre efficacement, adoptons la pleine conscience et soyons des rebelles pour les combattre 🥷🏽

L’avancée inquiétante du stress et de la dépression

Anxiété, dépression, stress sont des maladies de notre époque et si on croit les nombreux articles et sondages publiées dans nos médias quotidiens, elles sont en constante progression. Alors, est-ce que c’est nous qui ne sommes pas adaptés à la vie moderne ? Ou est-ce que c’est la vie moderne qui n’est pas adaptée à nous ?

Apprenons en pleine conscience

Autre tendance qui s’installe (et c’est tant mieux 😉 : la pleine conscience. Telle que j’en ai fait l’expérience par le passé, la pleine conscience, c’est le fait d’être conscient du moment présent. De la couleur des murs qui t’entourent, des sons qui viennent jusqu’à tes oreilles. En gros, c’est le fait de prendre conscience de tes cinq sens les uns après les autres. Et ça ne peut que t’aider au moment où tu apprends quelque chose de nouveau :

1-Si tu es stressé, tu ne peux pas bien apprendre. Le stress coupe toute fonction non vitale ou qui ne sert pas à la survie immédiate. L’apprentissage fait partie des fonctions non vitales. Faire des exercices de pleine conscience permet de repousser l’inquiétude de la vie quotidienne et de l’avenir.

2- Tu es focalisé sur le moment présent et sur ce que tu es en train d’apprendre. Tu deviens plus conscient de tes petites réussites, et tu gagnes en confiance en toi. Plus tu atteins de petites réussites, plus ta confiance en toi augmente. Et cette confiance est cruciale pour t’améliorer en français.

3- Tu apprends à reconnaître ce qui est vraiment essentiel pour ta satisfaction, tes objectifs et ton bien-être.

4- Apprendre en pleine conscience, c’est une meilleure compréhension et donc une meilleure mémoire à long terme.

5- Tu apprends à te connaître, connaître ton rythme, la « musique » de ton corps. Si tu respectes ton rythme, tu auras plus de chances de rester motivé et d’atteindre tes objectifs.

Soyons des rebelles

Il semblerait que la tendance actuelle est de faire toujours plus, plus rapidement. Beaucoup pensent que c’est à nous de s’adapter au monde, aux tendances, aux exigences. Et que prendre son temps pour réaliser un travail est un manque de productivité.

Alors soyons des rebelles ! Allons à l’encontre de la majorité !

De mon côté j’ai eu cette envie irrésistible le jour où je suis tombée sur une vidéo sur YouTube qui avait pour titre « Apprendre le français en 5 minutes ». Quand tu recherches des blogs sur l’apprentissage d’une langue étrangère, le message commercial le plus fréquent est « apprendre rapidement ».

Je ne dis pas qu’apprendre rapidement est une mauvaise chose, mais il est important d’associer un délai temporel avec un objectif précis. Tu veux apprendre le français en 3 mois ? D’accord, mais qu’est-ce que tu veux apprendre ? De quoi as-tu besoin exactement ?

Pour la petite histoire

En 1668, Jean de la Fontaine publie son premier recueil de Fables, et donne une légitimité à cette forme littéraire. Une fable met en scène des animaux qui possèdent une caractéristique spécifique (la paresse, l’avarice, la ruse, l’économie, …). Elle montre deux ou trois de ces animaux dans une situation qui met leur caractéristique principale en confrontation.

Le Lièvre et la Tortue est l’une des fables les plus connues. La grande majorité des enfants francophones l’apprennent à l’école.

Elle montre un lièvre rapide mais arrogant, et une tortue lente mais prévoyante. La Fontaine nous donne la morale en début de fable : « rien ne sert de courir, il faut partir à point ». Cette morale est restée comme proverbe dans la langue française.

Ça veut dire qu’il vaut mieux prévoir suffisamment de temps pour réaliser une tâche, au lieu de se précipiter au dernier moment : il y a un trop grand risque de la rater complètement. 

Le Lièvre et la Tortue de Jean de La Fontaine

LE SLOW LEARNING, COMMENT FAIRE ?

1. Voir l’apprentissage comme un processus toujours en cours

Maitriser une langue étrangère, ce n’est pas la parler parfaitement. C’est savoir se faire comprendre et communiquer dans une variété de situations.

Il y aura donc toujours de nouvelles choses à apprendre. Apprendre une langue étrangère, ça ne s’arrête jamais !

2. Se mettre au calme

Le stress nous empêche d’apprendre. Donc avant de réaliser une activité d’apprentissage, il serait intéressant de faire une activité calme et reposante. Dessin, yoga, bricolage, méditation, repassage … Quelle activité t’apporte le plus de bien-être ?

3. S’interroger sur l’essentiel

En apprenant une langue étrangère, tu ne pourras jamais tout savoir 😉 Donc demande-toi ce que tu as besoin d’apprendre pour atteindre tes objectifs. Est-ce que tu apprends le français pour faire un voyage dans un pays francophone ? Pour prendre en charge le marché francophone dans ton entreprise ? Parce que la culture française t’attire ?

Ensuite demande-toi ce que tu vas avoir besoin de faire en français. Concentre-toi sur l’essentiel, sur les éléments que tu as besoin d’apprendre pour atteindre tes objectifs. Pour plus de conseils sur la manière de définir des objectifs précis, je t’invite à lire cet article.

4. Réaliser une activité pour le plaisir, pas le résultat

Si tu es un peu trop focalisé.e sur le résultat, cela peut faire monter ton niveau de stress et t’empêcher de prendre du plaisir dans les activités que tu réalises en français, surtout si comme moi, tu es un chouia perfectionniste.

Alors pourquoi ne pas essayer une activité donc l’objectif principal est le plaisir, et pas le résultat ? C’est-à-dire que quand viendra le moment d’évaluer ton activité, tu ne vas pas évaluer ta performance, mais ton niveau de plaisir et d’amusement.

A lire aussi : Comment faire du perfectionnisme un avantage ?

5. Choisir un loisir

Quels sont tes loisirs ? Que ce soit l’aviation, le cinéma, la pêche, l’escalade, peux-tu envisager de la pratiquer, ou de la « vivre » en français ? Si tu habites un pays non francophone, et que ton loisir se pratique en groupe, cela peut être difficile de trouver un groupe francophone. Mais tu peux toujours trouver des alternatives. Comme te tenir au courant des changements dans le domaine en lisant des blogs et en suivant des chaînes YouTube francophones. Et en communiquant avec d’autres passionnés sur les réseaux sociaux. Qui sait, changer de langue pourra te donner l’impression de pratiquer une toute nouvelle activité !

Ou alors il y a une activité que tu as beaucoup aimé pratiquer par le passé, mais qui s’est un peu éclipsé de ta vie ? Ce serait l’occasion de la reprendre … mais en français. Cela te donnera une nouvelle perspective.

6. Introduire le français dans ton quotidien

D’après mon expérience d’enseignante et d’apprenante de langues étrangères, la meilleure manière d’apprendre une langue (et la plus agréable) est l’immersion. Ça peut vouloir dire prendre 3 semaines de vacances, aller dans le pays, et ne s’entourer que de personnes qui parlent la langue que tu souhaites apprendre.

Mais ça peut aussi vouloir dire incorporer le français dans ta vie quotidienne. Il s’agit de trouver un maximum de choses à faire en français.

  • Pratiquer un loisir, comme on l’a déjà vu, mais aussi :
  • Écouter la radio,
  • Regarder la télé,
  • Faire des recherches sur internet,
  • S’abonner à des chaînes YouTube,
  • Rejoindre des groupes sur les réseaux sociaux et y participer activement,
  • Créer un groupe et l’animer,
  • Organiser une rencontre hebdomadaire ou mensuelle de personnes souhaitant pratiquer le français, etc.

J’ai créé un livre électronique gratuit qui présente 84 manières de pratiquer le français parlé, même dans un pays non-francophone, je t’invite à le télécharger ici.

« Rien ne sert de courir, il faut partir à point », nous dit Jean de la Fontaine. Oui, mais comment savoir quand c’est « à point » ; quand arrive le meilleur moment ? Peut-être que la réponse se trouve dans le fait de bien se connaitre, connaitre son rythme, savoir quand c’est trop et quand ce n’est pas assez.

Et toi ? Quel est ton rythme ? As-tu eu une expérience où tu t’es rendu.e compte que le cours de français n’allait pas assez vite pour toi ? Ou trop vite ? Raconte dans les commentaires 🗯

Je laisse un commentaire

Télécharge le livre gratuit

Tu ne trouves pas d’occasions de pratiquer le français à l’oral ? Télécharge le livre gratuit où tu trouveras 84 idées pour parler français, même dans un pays non francophone.

En t’inscrivant, tu recevras aussi l’infolettre mensuelle. Tu pourras te désinscrire à tout moment. Je déteste les spams, donc ton adresse ne sera jamais ni revendue, ni cédée 🙂

Derniers articles
cdx-PDX sur Unsplash

Comment travailler la réception en autonomie ?

Réflexions
Il faut être actif pour apprendre efficacement

Il faut être actif pour apprendre efficacement