Savoir-faire

Comment définir des objectifs ?

Partage

Définir des objectifs quand on apprend une langue étrangère par soi-même peut sembler être une tâche insurmontable. A l’école, nous avons pris l’habitude de nous asseoir à une table, et d’attendre que le ou la professeur nous dise quoi faire. Mais tu as décidé de tenter l’aventure d’apprendre le français en autonomie. Et pour préciser ton ambition, la première étape est de réfléchir aux buts qui te motivent. Alors, comment faire pour spécifier tes aspirations pédagogiques quand la tâche te semble immense et aléatoire ?

Cet article est le deuxième d’une série (voir la page d’accueil pour la liste) qui est destinée à te guider pour démarrer ton parcours sur de bonnes bases. Si tu n’as pas encore lu le premier, je te conseille de le faire : Comment évaluer mon niveau ?

Comme pour tout projet qu’on souhaite réaliser, la première étape est de déterminer clairement la finalité qu’on souhaite atteindre. Pour cela, il faut en premier lieu examiner ce qui nous motive à entreprendre le projet en question. Ensuite, il s’agit de sélectionner soigneusement les étapes, les tâches nécessaires à la réussite du projet. Finalement, il nous reste à détailler et formuler ces étapes de manière précise et atteignable. Voici donc les trois phases pour la définition de tes objectifs :

  • analyser les motivations,
  • déterminer les besoins,
  • formuler les buts.

Analyser les motivations

La première chose qui doit être claire à ton esprit quand tu veux définir des objectifs efficaces est la raison pour laquelle tu t’embarques dans ce programme. Pourquoi souhaites-tu apprendre le français ? Quelles sont les raisons qui te poussent à entreprendre ce travail ? Pour t’aider à formuler ton dessein, je vais te proposer quatre situations. Quatre réponses que mes étudiants m’ont données par le passé.

Motif A : Parce que j’aime la langue française

Peut-être que tu te sens attiré.e par la langue. Tu trouves qu’elle a une belle sonorité, tu aimes entendre les gens parler français. Ou bien tu penses que c’est une langue qui contient une culture riche et variée.

Motif B : Pour faire un voyage en France ou dans un pays francophone

Tu voudrais pouvoir te débrouiller en français pendant ton voyage. Pour toi, cela fait partie de la découverte du pays que de connaître un peu de sa langue.

Motif C : Parce que mon conjoint ou ma conjointe est francophone

Vous commencez à parler de l’avenir, et tu te dis que tu aimerais bien en connaitre un peu plus sur sa culture. Tu voudrais aussi pouvoir communiquer avec sa famille.

Motif D : Parce que j’en ai besoin pour mon travail

Ton entreprise se trouve régulièrement en contact avec le marché francophone, et il te serait très utile de pouvoir échanger en français avec plus de confiance et d’assurance.

Déterminer les besoins

Maintenant que tu as une idée un peu plus claire de ta motivation générale, il s’agit de la préciser un peu et comprendre exactement ce que tu auras besoin de FAIRE avec la langue française. Reprenons les quatre situations.

Motif A : J’aime la langue française

C’est une motivation tout à fait honorable 😉 mais un peu vague. Quelles sont tes représentations de la langue ? Pour toi, le français, c’est la gastronomie ? La mode ? La peinture ? La littérature ? Qu’est-ce que tu aimerais pouvoir réaliser en français ? Quelle est l’image de toi que tu aimerais concrétiser ?

Peut-être que tu te vois en train de lire un livre de la littérature classique. Ou bien que tu suis une recette de croissants ou de macarons. Tu voudrais pouvoir discuter d’une oeuvre d’art en français, ou tu souhaites suivre des conférences sur le jardinage en ligne. Fais une liste de toutes les choses que tu aimerais réaliser en français.

Savoir viser
Markus Spiske sur Unsplash

Motif B : Faire un voyage en France ou dans un pays francophone

Là encore, fais une liste de toutes les actions que tu voudrais pouvoir accomplir en français. Comme par exemple réserver une chambre d’hôtel au téléphone, demander une direction dans la rue, commander au restaurant, acheter un billet de train en ligne, faire une réclamation, comprendre un programme culturel, etc.

Motif C : Mon conjoint ou ma conjointe est francophone

Fais un peu fonctionner ton imagination et projette-toi dans l’avenir. A ton avis, qu’est-ce que tu vas avoir besoin de faire en français ? Tu peux avoir besoin de discuter de choses et d’autres avec les membres de la famille de ton conjoint ou ta conjointe, et de leur poser des questions sur leurs centres d’intérêt. Peut-être que ta belle-famille a pour habitude de parler de politique ou de science, et tu voudrais pouvoir suivre la conversation.

Motif D : J’ai besoin du français pour mon travail

A nouveau, il s’agit de faire une liste de toutes les tâches que tu vas devoir effectuer en français pour ton travail. Négocier un contrat, rédiger un rapport, expliquer une procédure, inviter au restaurant, mener une réunion, etc.

Préciser les besoins

Si tu rencontres des difficultés pour faire une liste des actions que tu vas avoir besoin de réaliser en français, je t’invite à consulter la page 43 du CECRL pour y trouver des idées.

Le CECRL est un document produit par le Conseil de l’Europe pour guider les enseignants et les apprenants dans la conception de leur parcours d’apprentissage. Il va donc nous être particulièrement précieux pour définir des objectifs. Le tableau 5 de la page 43 détaille pour les quatre domaines de la vie (personnel, public, professionnel et éducationnel) les différents paramètres qui entrent en jeu dans la communication : lieux, institutions, personnes, objets, événements, actes et textes. En passant en revue les items du tableau, tu vas très certainement pouvoir compléter ta liste.

Si tu souhaites avoir une liste la plus complète possible, tu peux aussi consulter les pages 57 à 151 du volume complémentaire de 2018. Les descripteurs présentés dans les différents tableaux rassemblent toutes les compétences à développer pour un niveau. Je t’invite bien-sûr à ne sélectionner que les descripteurs qui te concernent.

Par exemple, si le niveau que tu souhaites atteindre est le B2 en réception, tu peux être intéressé.e par la compétence « comprendre une conversation entre tierces personnes » et le descripteur « peut suivre l’ordre chronologique d’une histoire ou d’une anecdote dans un long discours informel ».

A lire aussi
Savoir
C'est quoi le CECRL ?

Formuler les tâches à accomplir

Prendre une direction
Possessed Photography sur Unsplash

Il s’agit maintenant d’articuler les tâches que tu as besoin d’exécuter de la manière suivante (par exemple pour le motif B) : Je veux …

  • demander des directions
  • commander au restaurant
  • réserver une chambre d’hôtel au téléphone
  • acheter un billet de train en ligne
  • etc.

Il y a deux raisons de formuler tes objectifs de cette manière :

  1. Cela va te permettre de suivre plus facilement ta progression et d’évaluer la réalisation de la tâche (nous développerons cela dans l’article de cette série sur l’auto-évaluation),
  2. Cela annonce une intention à ton cerveau.

Notre cerveau est une extraordinaire machine à résoudre des problèmes. Si tu lui présente une question, un problème à résoudre, il va automatiquement se mettre à la recherche d’une réponse. Et il la cherche même quand on ne fait pas attention ou qu’on pense à autre chose.

T’est-il déjà arrivé d’avoir une nouvelle idée en dormant, en marchant, en faisant la vaisselle ? Voilà notre cerveau qui fonctionne en toile de fond sans qu’on s’en rende compte. Définir des objectifs de cette manière, en exprimant clairement une intention, ne suffit pas à apprendre le français, bien-sûr, mais c’est un bon point de départ.

Fixer des objectifs atteignables

Une dernière remarque pour définir des objectifs, c’est que ceux-ci doivent être réalisables. Essaye d’évaluer le niveau de difficulté de la tâche à accomplir, et demande-toi si ce n’est pas trop ambitieux. Si tu as du mal à formuler des phrases complètes en français et que tu désires avoir une conversation longue sur la politique, ce n’est pas impossible, mais tu risques de te décourager rapidement. Essaye de caractériser la tâche en gardant ton niveau en tête.
Par exemple voici un descripteur pour la même compétence « comprendre des annonces et des instructions » (page 61 du volume 2018). Remarque la progression de la difficulté :
  • A2 : Peut comprendre des annonces simples (par exemple un enregistrement téléphonique, l’annonce à la radio d’un programme de cinéma ou d’un événement sportif, l’annonce qu’un train a du retard, ou un message diffusé par haut-parleur dans un supermarché), à condition qu’elles soient prononcées clairement et lentement.
  • B1 : Peut comprendre des annonces publiques dans les aéroports, les gares et à bord d’un avion, d’un autocar ou d’un train, à condition qu’elles soient clairement articulées dans une langue standard et avec un minimum de bruits de fond.
  • B2 : Peut comprendre des annonces et des messages sur des sujets concrets et abstraits, s’ils sont en langue standard et émis à un débit normal.
  • C1 : Peut extraire des détails précis dans une annonce publique émise dans de mauvaises conditions et déformée par la sonorisation (par exemple, dans une gare, un stade, etc.).

A l’inverse, il ne faut pas non plus concevoir une tâche trop facile. Tu risquerais de stagner et perdre ta motivation. Qu’est-ce qu’il y a dans tes objectifs qui puisse te mettre au défi ? Quelle difficulté additionnelle peux-tu imaginer, histoire de mettre un peu d’épices dans le projet ?

As-tu défini tes objectifs ? Partage-les dans les commentaires …

Joyeux parcours 😘

Une réponse

Je laisse un commentaire

Télécharge le livre gratuit

Tu ne trouves pas d’occasions de pratiquer le français à l’oral ? Télécharge le livre gratuit où tu trouveras 84 idées pour parler français, même dans un pays non francophone.

En t’inscrivant, tu recevras aussi l’infolettre mensuelle. Tu pourras te désinscrire à tout moment. Je déteste les spams, donc ton adresse ne sera jamais ni revendue, ni cédée 🙂

Derniers articles
cdx-PDX sur Unsplash

Comment travailler la réception en autonomie ?

Réflexions
Il faut être actif pour apprendre efficacement

Il faut être actif pour apprendre efficacement