Savoir-apprendre

Il faut être actif pour apprendre efficacement

Partage
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Être actif pour apprendre efficacement, ça veut dire prendre le contrôle de ton apprentissage, prendre en charge les décisions. Si tu as l’impression de ne plus progresser en français, il est possible que ce soit parce que tu ne prends pas assez d’initiatives. A la fin de l’article, tu trouveras 8 conseils pour devenir plus actif, pour apprendre à apprendre, stimuler ta motivation et voir une réelle amélioration de ton français.

La langue est un outil qui nous sert à communiquer, mais surtout à faire des choses, à agir : réserver un billet d’avion, prendre des nouvelles de ses amis, chercher un appartement, … Il est donc logique que pour apprendre une langue étrangère on ait besoin de FAIRE des choses, non ?

C’est le conseil qui est donné dans le CECRL, document de référence en Europe pour l’apprentissage des langues étrangères (lis cet article si tu veux en savoir plus sur le CECRL) :

« La perspective privilégiée ici est, très généralement aussi, de type actionnel en ce qu’elle considère avant tout l’usager et l’apprenant d’une langue comme des acteurs sociaux ayant à accomplir des tâches (qui ne sont pas seulement langagières) dans des circonstances et un environnement donnés, à l’intérieur d’un domaine d’action particulier. »

CECR page 15

Une passivité apprise

Malheureusement, on a plutôt appris à être passifs à l’école, du moins c’était le plus souvent le cas quand j’étais à l’école. Il ne fallait pas bavarder et écouter le professeur qui donnait la leçon. On était même parfois punis si on parlait avec nos voisins. Bien sûr, on ne devait pas toujours être silencieux, il y avait des activités qu’on réalisait en groupes. Mais de manière générale, c’était la passivité qui était la règle.

En tant que professeur, je vois les conséquences de cette culture dans ma salle de classe : mes étudiants adultes viennent en cours et restent assez passifs : ils écoutent, et il faut vraiment les encourager pour qu’ils prennent la parole, pour qu’ils participent aux activités, qu’ils répondent aux questions. Sans parler de prendre des initiatives …

Prendre le contrôle

Alors qu’il faut être actif pour apprendre efficacement !

Qu’est-ce que ça veut dire « être actif » ? De manière générale, ça veut dire que tu vas prendre le contrôle de ton apprentissage, tu vas prendre des décisions et faire des choix :

  • Avant de prendre un cours de français, tu sais pourquoi tu as besoin du français (tes objectifs),
  • Tu sais ce que tu ne sais pas en français, ce que tu as besoin d’apprendre pour atteindre tes objectifs,
  • Tu sais que tu as un niveau B1 en interaction, et tu veux atteindre le niveau B2,
  • Tu ne comprends pas un mot ou une phrase dans un texte, tu fais des hypothèses sur le sens avant de chercher le mot dans le dictionnaire, et tu confirmes ta compréhension du mot avec ta professeur,
  • Tu t’interroges sur la raison de l’existence d’une règle de grammaire, tu te demandes comment ça fonctionne dans ta langue maternelle, et dans d’autres langues que tu connais, tu fais des recherches pour trouver les réponses à tes questions, tu partages tes trouvailles avec ton professeur et tes collègues de classe,
  • Tu cherches de nouvelles manières de pratiquer le français sur internet,
  • Tu prends des initiatives, tu fais des propositions, tu poses des questions, tu essayes de répondre aux questions posées …

« Il faut être actif pour apprendre », ça veut dire que tu prends la responsabilité de ce que tu apprends 😉

Pour la petite histoire

Forme active et forme passive

La forme active et la forme passive sont des structures verbales qui permettent de mettre soit le sujet, soit l’objet en valeur. Dans la phrase « Amélie a préparé une tarte à la framboise », Amélie est sujet du verbe préparer et la tarte est l’objet qui subit l’action. Cette structure de phrase est dite active, parce que c’est bien Amélie qui réalise l’action de préparer la tarte.

A l’inverse, dans la phrase « Cette délicieuse tarte à la framboise a été préparée par ma cousine Amélie », on dit que la structure est passive, car le sujet grammatical tarte à la framboise n’est pas celui qui réalise l’action de préparer. C’est toujours Amélie qui a préparé la tarte, mais cette formulation permet de mettre en valeur la tarte à la framboise, car c’est celle-ci qui est le sujet de la conversation, l’élément qui nous intéresse le plus, et pas la pauvre cousine Amélie !

La forme passive est souvent utilisée par les journalistes, qui l’emploient quand ils souhaitent mettre l’information principale en début de phrase ou de titre « Les Bleus battus 2-1 ».

Mais … il semblerait que la mode soit à la forme active ; la forme passive donnerait un sentiment d’hésitation, de faiblesse. D’où l’importance de rester actif, dans l’expression écrite comme dans l’apprentissage 😉

COMMENT FAIRE POUR ETRE PLUS ACTIF ?

Je vais maintenant te donner 8 conseils pour augmenter petit à petit ton contrôle sur ton apprentissage du français.

1. Ne pas avoir peur de faire des erreurs

C’est un problème tellement fréquent que j’ai consacré tout un article à ce sujet, je t’invite à le découvrir ici. J’espère que si tu le lis, j’arriverai à te convaincre que faire des erreurs quand on apprend une langue étrangère, c’est tout à fait normal. C’est plus que normal, c’est même nécessaire pour que notre cerveau enregistre de nouvelles manières de faire 😮

2. Savoir pourquoi tu apprends ce que tu apprends

C’est aussi très important pour la motivation : tu dois être convaincu.e que ce que tu apprends va te servir à quelque chose. C’est un peu difficile de suivre ce conseil quand tu prends un cours de français dans une école de langues, par exemple. Dans ce cas, c’est ton professeur, et l’école, qui décident de ce que tu dois apprendre à tel ou tel niveau. Et puis il ne faut pas oublier les autres participants du groupe, qui peuvent avoir leurs propres objectifs.

Donc si tu suis un cours de français en groupe, essaye de te projeter quand tu apprends quelque chose de nouveau. Essaye de t’imaginer comment tu vas pouvoir utiliser ce que tu as appris, et dans quelle(s) situation(s).

3. Prendre la responsabilité de ton apprentissage

Si tu prends un cours particulier, alors c’est d’autant plus facile de rester le maître 😉 Ne laisse pas à ton ou ta professeur la responsabilité de choisir ce que tu vas apprendre.

➜ Demande de l’aide à ton professeur pour définir tes objectifs avec précision. Tu peux aussi lire cet articlepour apprendre à le faire seul.e.

➜ Fais une auto-évaluation régulièrement pour savoir si tu progresses, mais aussi pour être sûr.e que tes objectifs sont toujours adaptés à tes besoins. Lis cet article pour apprendre à t’auto-évaluer.

➜ Tu as besoin d’exprimer ta volonté et donc de réviser le subjonctif ? Prends l’initiative de rechercher la règle de grammaire sur internet. Tu trouveras beaucoup d’articles et de vidéos, donc choisis trois sources, lis les articles ou regarde les vidéos, et pose des questions à ton ou ta professeur.

4. Chercher plusieurs sources

Quand j’apprends quelque chose de nouveau, j’aime bien l’apprendre de plusieurs sources, j’essaye d’en trouver deux ou trois. Ça me permet d’avoir plusieurs perspectives différentes, plusieurs explicationsdifférentes, et donc ça augmente mes chances de mieux comprendre, ou de comprendre plus vite.

Il y a beaucoup, beaucoup de ressources en ligne pour apprendre le français. Je te conseille de consulter la base de données lepoindufle.net. Utilise la barre de recherche en haut à droite pour chercher des ressources sur le thème que tu as besoin de travailler, comme « les pronoms COD et COI » ou bien « les temps du passé ». Ensuite consulte les articles qui sont proposés et fais les exercices.

5. Poser des questions

Pose un maximum de questions ! Si tu n’as pas de professeur, tu peux poser tes questions sous cette vidéo, et j’essayerai de faire une vidéo pour y répondre 😉

6. Faire des hypothèses avant de recevoir une réponse

Voilà une habitude que j’ai du mal à faire adopter à mes étudiants ! Comme je l’explique dans l’article Il faut faire des erreurs pour apprendre, pour que ton cerveau enregistre une nouvelle manière de faire, tu dois être impliqué.e, engagé.e. Tu retiendras d’autant mieux la nouvelle information si tu es un peu surpris.e par ce que tu découvres.

➜ Quand tu trouves un mot que tu ne comprends pas, fais une pause avant de le chercher dans le dictionnaire. Relis la phrase entière, ou même le paragraphe. Quel est le sujet de la phrase ? Est-ce que tu peux faire une hypothèse sur la signification du mot que tu ne comprends pas ? Maintenant cherche-le dans le dictionnaire. Remarque qu’il y a en général plusieurs sens pour un seul mot. Quel est le sens le plus adéquat pour le contexte de la phrase ?

➜ En ce qui concerne la grammaire, j’aime bien conseiller cette collection de livres d’exercices à mes étudiants. A chaque début de chapitre, il y a quelques phrases d’exemple que tu dois observer, et il y deux ou trois questions auxquelles tu dois répondre pour essayer de deviner la règle de grammaire. C’est une approche bien plus efficace que si tu lisais simplement la règle. En regardant les phrases, tu vas réfléchir et te poser des questions, et ainsi activer ta curiosité. Tu auras plus de chances de te souvenir de la règle de grammaire par la suite.

7. Un professeur ? Non, un conseiller !

Le problème, quand on prend un cours avec « un professeur », c’est qu’on ne se rend pas tout à fait compte qu’on est influencé par l’histoire du mot et sa connotation.

A quoi tu penses quand tu entends le mot « professeur » ? Quelles sont les idées qui te passent par la tête ? Pour beaucoup d’entre nous, le « professeur », c’est celui (au masculin 😉) qui détient le savoir, qui sait. Alors il faut se taire et l’écouter. Et on lui laisse la responsabilité de nous enseigner son savoir.

Mais on sait maintenant que pour apprendre efficacement il faut être actif : faire des recherches, faire des choix, prendre des initiatives, faire des hypothèses. Il faut en fait devenir son propre professeur. Alors il serait utile qu’on change de perspective en ce qui concerne « le professeur » et son rôle.

Si c’est moi qui décide de ce que je vais apprendre, alors mon professeur n’est plus mon professeur, au sens classique du terme. Il devient un coach, un guide, un conseiller, qui peut me donner des conseils et me faire des suggestions. Mais les décisions finales doivent rester les miennes.

8. Essayer l’apprentissage autonome

Pourquoi ne pas pousser la prise de contrôle jusqu’au bout et essayer l’apprentissage en autonomie ? Sur maitrise-le-francais.com, je te propose une méthode pour identifier tes besoins et objectifs, rechercher des ressources, élaborer tes propres exercices et activités et évaluer tes progrès. Oui, oui, tu peux tout à fait améliorer ton français en solitaire, en commençant avec les 4 étapes suivantes :

Évaluer le niveau

Définir des objectifs

Élaborer une tâche

S’auto-évaluer

Tu sais maintenant ce qui te reste à faire 😉 C’est à toi de prendre les rênes. J’espère avoir réussi à te convaincre avec cet article que c’est toi qui sais mieux que ton professeur ce que tu as besoin d’apprendre. Donc fais tes recherches, pose-toi des questions, réfléchis à tes besoins, montre à ton professeur que tu sais ce que tu veux ! Ou bien essaye d’apprendre par toi-même, avec les conseils que je te donne sur le blog.

Si tu as aimé cet article, s’il t’a apporté une nouvelle perspective, si les conseils t’ont servi à quelque chose, partage-le sur les réseaux sociaux !

Et première étape de ta prise de contrôle : dis-nous dans les commentaires 🗯 ce que tu penses de tout cela, raconte comment se passe ton apprentissage du français et de quelle manière tu as pris les choses en main !

Je laisse un commentaire

Télécharge le livre gratuit

Tu ne trouves pas d’occasions de pratiquer le français à l’oral ? Télécharge le livre gratuit où tu trouveras 84 idées pour parler français, même dans un pays non francophone.

En t’inscrivant, tu recevras aussi l’infolettre mensuelle. Tu pourras te désinscrire à tout moment. Je déteste les spams, donc ton adresse ne sera jamais ni revendue, ni cédée 🙂

Derniers articles
cdx-PDX sur Unsplash

Comment travailler la réception en autonomie ?

Réflexions